Oranais aux pépites de chocolat


Viennoiseries / jeudi 25 octobre 2007 /

Je me souviens d’un après midi où j’avais invité quelques neveux et nièces, j’avais eu la bonne idée pour le quatre heure de réaliser des oranais , un peu différents des traditionnels car agrémentés de pépites de chocolat, bref ! toujours est-il qu’ils ont été très appréciés et que pour peu il en manquait !!!!

dscf0955-medium.JPG

C’est une recette simple, pour laquelle il est vrai, je ne m’embête pas, je la réalise avec une pâte feuilletée du commerce que je tranche en huit triangles égaux, et avec une boite d’ abricots aux sirops.

dscf0958-medium.JPG

Je réalise ensuite une crème pâtissière:

•25 cl de lait
•1 sachet de sucre vanillé
•40 gr de sucre en poudre
•20 gr de maïzéna
•2 jaunes d’oeufs ( les blancs serviront à une autre recette, des macarons par exemple ..)

Réalisation :

♦Faire bouillir le lait avec le sucre vanillé . Faites blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre et ajouter la maïzéna. Mélanger.Versez le lait bouillant dessus en fouettant. Remettez la casserole sur le feu et faites épaissir à feu doux sans cesser de fouetter. Verser dans un récipient et laissez refroidir.

♦ Sur le centre de chaque triangle mettre un bonne cuillère de crème pâtissière et agrémenter de pépites de chocolat suivant votre goût. Ajouter dessus deux oreillons d’abricots, rassembler ensuite les trois bouts du triangle dans le centre et souder en appuyant légèrement.

♦Enfourner à four préchauffer 210°, baisser ensuite à 200° et laisser cuire environ 20 minutes, le temps que les oranais gonflent et brunissent.

♦ A la sortie du four les badigeonner avec du sucre glace additionné avec une goutte d’eau ( pour la brillance)

dscf0957-medium.JPG

Dévorer tiède avec le chocolat encore fondant, hum…un délice !!!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.